CP DARIO ALCIDE -page-001.jpg

Chronicles ebook.jpg

Avis de Franck :

Le style d’écriture est très agréable. L’intrigue se dévoile par étapes, au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire et des propres découvertes du personnage principal. De plus, le changement de point de vue tout au long du récit, permet d’en savoir un peu plus sur Vénus et ses problèmes personnels sans pour autant gâcher l’ensemble et cela apporte de la diversité au récit en le rendant moins linéaire.

EXTRAIT DU LIVRE

CHAPITRE 1

"1er janvier 2001, 01 h 30 Villa de Karl Hicks, Seattle, Washington

Le repère de Karl Hicks était composé de plusieurs bâtiments éparpillés sur un vaste terrain en périphérie de la ville. Le principal, en plein milieu, rappelait la Villa-Ephrussi de Rotschild et les véhicules ne pouvaient y accéder que par une petite route de graviers à l’avant. De hauts arbres ceinturaient la propriété et bloquaient la visibilité depuis l’extérieur. Le gazon, les buissons et tous les éléments décoratifs étaient entretenus à la perfection. Le calme régnait dans les environs directs de la demeure, en raison de la désertion du voisinage. Tous faisaient la fête dans le centre. Trois limousines aux vitres opaques stationnaient à proximité de l’entrée principale et de la grande baie vitrée, sur la droite. La faible lumière du dehors ricochait sur les murs blancs tachés de sang du salon et rendait visible la poussière en suspension. La pleine lune, à demi voilée par quelques bandes nuageuses, ajoutait encore à l’impression lugubre des lieux. Un homme, le seul en uniforme sombre, était étendu sur le sol en marbre, face contre terre, baignant dans son sang. Çà et là gisaient d’autres cadavres, tous vêtus de costumes de grandes marques. Des armes et des débris de toutes sortes traînaient entre les corps ensanglantés. Dans le couloir, un escalier accolé au mur menait à l’étage. Sur les dernières marches était affalé un second soldat. Son visage, en cours de dissolution, avait été aspergé d’acide. Ses lèvres, rongées, n’existaient déjà plus et ses orbites semblaient à présent trop spacieuses pour ses yeux, devenus blanc gris. Les extrémités de ses doigts avaient aussi subi l’action du produit. Enfin, on discernait deux blessures par balle sur sa poitrine et un trou plus grand figurait l’emplacement probable d’un écusson. À mi-hauteur de l’escalier, un garde en smoking avait un couteau planté dans la trachée et" ...

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2019/07/chronicles-t1-l-eveil-dario-alcide-auto-edition-par-cathy-le-gall.html

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/fontenay-dario-alcide-ecrit-des-romans-fantastiques-pour-se-sauver-de-l-ennui-du-reel-12-02-2019-8010282.php

http://lesmotssensvolent.e-monsite.com/blog-de-l-association/auteur-e-s/dario-alcide-1.html



http://www.farence.org/



http://www.m-e-l.fr/dario-alcide,ec,1425

https://wcassiopee.blogspot.com/2019/12/chronicles-tome-1-leveil-de-dario-alcide.html#comment-form